03 octobre 2022

Le rire d’un enfant vaut tout l’or du monde

Andreas Hablützel Degussa Goldhandel Schweiz

Degussa Goldhandel AG, le principal fournisseur de pièces et de lingots d’investissement en Suisse, renforce son partenariat avec la Fondation Théodora. Andreas Hablützel, CEO de Degussa Goldhandel Suisse, précise les raisons qui ont motivé cet engagement.

Pourquoi Degussa Goldhandel Suisse soutient-elle la Fondation Théodora en tant que Social Partner ?
Nous avons été très impressionnés d’apprendre que la Fondation Théodora réalise chaque année au total plus de 100’000 visites de docteurs Rêves auprès d’enfants hospitalisés en Suisse. Depuis près de 30 ans, la Fondation fait ainsi naître, comme par magie, des sourires sur les visages des enfants et de leurs proches qui traversent des moments difficiles. Pour nous, c’est un honneur de pouvoir soutenir la Fondation dans ce travail.

Qu’est-ce qui lie Degussa Goldhandel Suisse et la Fondation Théodora ?
Avec leur travail, les docteurs Rêves de la Fondation Théodora apportent de la joie et du réconfort. À nos yeux, c’est un travail extraordinaire et d’une très grande importance, qui vaut tout l’or du monde – dans le sens propre du terme. C’est pourquoi, depuis 2020, Degussa soutient la «  Semaine du bonheur », par exemple avec notre lingot d’or fin cadeau de 5g baptisé « Le rire d’un enfant vaut tout l’or du monde ».

Quelles sont les activités que Degussa Goldhandel Suisse a mis en place en faveur de la Fondation Théodora?
En 2020, Degussa proposait pour la première fois un lingot d’or spécial dont une partie est reversée à la fondation afin de soutenir son travail. La «Journée mondiale du bonheur» est également un moment où l’on peut faire preuve de générosité. Elle a été décidée en 2012 par l’Assemblée générale des Nations unies et elle est célébrée chaque 20 mars depuis 2013. Ces deux dernières années, nous avons soutenu la fondation en offrant 50% de la marge du chiffre d’affaires journalier total de nos opérations réalisées aux guichets de Zurich et Genève. Nous souhaitons ainsi contribuer à ce qu’un maximum d’enfants en Suisse puissent recevoir la visite d’un docteur Rêves.

Que pensez-vous du travail des docteurs Rêves de la fondation?
Maria Montessori disait jadis : « Ce n’est pas à l’enfant de s’adapter à l’environnement. C’est à nous d’adapter l’environnement pour l’enfant. » Nous sommes convaincus que les docteurs Rêves de la Fon-dation Théodora sont les personnes par excellence pour œuvrer dans ce sens. Grâce à leur travail, c’est l’environnement hospitalier qui s’adapte aux besoins de réconfort de l’enfant et de ses proches pendant quelques précieux moments. Et il est encourageant de savoir que les enfants qui ont reçu la visite d’un docteur Rêves avant une opération sont beaucoup plus détendus lorsqu’ils sont conduits en salle d’opération.

Qu’est-ce qui vous motive personnellement à soutenir la Fondation?
C’est tout simplement une immense satisfaction et un grand plaisir pour moi de pouvoir soutenir un projet aussi unique et bien établi pour les enfants qui traversent des moments difficiles.

Que souhaitez-vous pour l’avenir de la Fondation Théodora?
Offrir du rire, de la joie et de précieux moments de divertissement, tel est l’objectif déclaré de la Fondation Théodora. Je souhaite que la fondation y parvienne toujours quelles que soient les circonstances. Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, elle l’a déjà prouvé avec brio. Avec la «Mission Sourires», elle a organisé en très peu de temps des visites des docteurs Rêves en plein air et des visites virtuelles en direct ou par vidéo.

Comment décririez-vous la fondation en quelques mots ?
Je dirais simplement : « Le rire d’un enfant vaut tout l’or du monde. »

Nous remercions Degussa Gold-handel Suisse pour son soutien!

Passage au bulletin de versement QR

Article suivant