31 mai 2022

Les plus grands des P’tits Champions

Reportage P'tits Champions Lucerne Théodora

Dans le cadre du projet Les P’tits Champions, les artistes de la Fondation Théodora rendent visite à des enfants et adolescents suivis pour leur surpoids. Par un bel après-midi de printemps, nous avons ainsi accompagné nos artistes Lilu et Wolle à l’un des ateliers de groupe du programme multidisciplinaire Hulahopp de l’hôpital cantonal de Lucerne.

« Lilu, Lilu, viens, nous allons nous mettre tout devant », s’écrit Alex*, 10 ans, entraînant l’artiste de Théodora, un peu stupéfaite, en direction du premier rang. Autour d’eux, on aperçoit des rangées d’armoires rouges et jaunes sur lesquelles se reflètent les rayons du soleil. Et juste devant eux, une table couverte d’ingrédients : de quoi se préparer un bon petit plat !

Vêtue d’une jupe en tulle blanc et arborant une drôle de coiffure à double chignons, Lilu prend place à la première table avec Alex. En ce mercredi après-midi printanier, huit enfants accompagnés de leur personne de référence (membre de la famille) sont réunis dans cette salle d’école à Kriens. Bientôt, on ne distingue plus que des têtes coiffées d’une toque blanche. Sur celle d’Alex, on peut y lire : « I am happy » et « I love football ». Le tout agrémenté d’un cœur dessiné par Lilu.

Apprendre en s’amusant

Après le mot de bienvenue, les personnes de référence des enfants suivent la diététicienne, Lea Guidon, dans une salle voisine pour aborder le sujet des repas équilibrés et des recettes populaires au sein des familles. Pour les enfants, en revanche, tout démarre avec une question : « Qu’est-ce qui est important pour être en bonne forme et actif ? » Personne ne se manifeste. Soudain, une petite voix se fait entendre du fond de la classe : « Peut-être de bien dormir ?» Le collègue de Lilu, Wolle (« laine » en allemand), dont la coiffure fait honneur à son nom, balaye l’assistance d’un œil interrogateur. Et sa récompense ne se fait pas attendre. La glace est rompue, d’autres réponses fusent de tous côtés. « Ces personnages pleins d’humour, qui enchaînent volontiers les gaffes, apportent une distraction des plus joyeuses dans nos rencontres de groupe. Grâce à eux, l’ambiance est plus détendue et les enfants osent davantage », explique Andrea Ramseier, responsable de l’équipe Hulahopp et conseillère dans le domaine psychosocial. Toque de rigueur sur la tête, c’est elle qui, cet après-midi-là, anime l’atelier pour les enfants.

Lilu, tu es la meilleure!

Alex, 10 ans

Destiné aux enfants et adolescents en surpoids, le programme multidisciplinaire Hulahopp est organisé par le Centre de traitement de l’obésité de Suisse centrale. L’objectif est de permettre aux enfants de participer à des rencontres variées au cours de l’année que dure le programme et de les inciter à travailler sur leur poids et leurs habitudes quotidiennes. Le programme leur donne l’impulsion nécessaire pour retrouver le plaisir de se dépenser plus au quotidien et de manger équilibré.

Les enfants cumulent des expériences, sollicitent leurs capacités motrices, sont stimulés afin d’optimiser leur comportement alimentaire et leur activité physique et échangent à ce sujet. Le but est également de renforcer leurs connaissances et leur assurance. Trois spécialistes de l’activité physique, de l’alimentation et de la psychologie sont toujours présents pour apporter soutien et inspiration aux enfants et adolescents âgés de 10 à 13 ans. À noter que le programme bénéficie d’un encadrement médical.

Lilu et les P'tits Champions, tout sourire, durant l'atelier nutrition.
Lilu et les P’tits Champions, tout sourire, durant l’atelier nutrition.

Birchermuesli saupoudré de sel rieur

Entretemps, les ingrédients disposés sur le bureau concentrent toute l’attention. la question est de savoir ce que l’on peut bien préparer avec du lait, des flocons d’avoine, des pommes, des bananes et du yaourt… Du birchermuesli, bien sûr ! En un clin d’œil, la petite troupe se regroupe et met tout son cœur à l’ouvrage pour découper, râper et peser. Enfin, presque tout le monde. Alors que Simon goûte déjà le muesli qu’il vient de préparer, Alex et Lilu n’en sont encore qu’à la deuxième étape de la recette. Un peu dépassée par les événements, l’artiste regarde le jeune garçon aux yeux étincelants et lui dit : « Tu crois qu’il faut encore ajouter un café là-dedans ? » « Mais nonnn », répond vivement Alex en riant à haute voix.

Sous la supervision d'Andrea Ramseier, les P'tits Champions préparent un délicieux birchermuesli.
Sous la supervision d’Andrea Ramseier, les P’tits Champions préparent un délicieux birchermuesli.

Anna* et Wolle n’avancent pas vraiment non plus. Il faut dire qu’il est bien trop tentant de jongler avec d’aussi belles pommes. En plus, dans l’intervalle, la toque de Wolle a volé en éclats. Mais voilà qu’Andrea prévient qu’il ne reste plus que 10 minutes pour finir. Wolle se retourne, affolé : « Anna, mets la gomme ! », tout en agitant lui-même énergiquement sa salière qui couine pour ajouter une bonne dose de « sel rieur » au plat. Pour finir, tout est enfin prêt ! Les enfants pourront emporter le birchermuesli chez eux pour le repas.

« Vas-y Anna, mets la gomme ! » Wolle, Anna et les autres enfants s’empressent de terminer leur birchermuesli.
« Vas-y Anna, mets la gomme ! » Wolle, Anna et les autres enfants s’empressent de terminer leur birchermuesli.
Avant Wolle, les activités prennent toujours une tournure drôle et inattendue, pour la plus grande joie des enfants.
Avec Wolle, les activités prennent toujours une tournure drôle et inattendue, pour la plus grande joie des enfants.

Bouger avec le sourire

Maintenant, place au mouvement. Les enfants et leurs accompagnants se réunissent dans le gymnase pour une partie de jeu du mouchoir. Tout le monde s’interpelle joyeusement, semble détendu et content. L’objectif du programme Hulahopp est atteint.

Wolle n’hésite pas à montrer l’exemple pour motiver Anna.
Wolle n’hésite pas à montrer l’exemple pour motiver Anna.

Lilu et Wolle aussi s’acquittent avec brio de leur rôle de camarades motivés et sympathiques, quoiqu’un peu maladroits. Avec beaucoup d’empathie, ils vont vers les enfants et, par leur gaieté communicative, facilitent leur apprentissage. « Les artistes montrent aux enfants d’une part que personne n’est parfait. D’autre part, leur attitude ouverte et joyeuse aide à créer une expérience positive », explique Andrea Ramseier.

Andrea Ramseier - responsable de l'équipe Hulahopp
« Grâce à la présence des artistes, l’ambiance plus détendue et les enfants osent davantage. » Andrea Ramseier, responsable de l’équipe du programme multidisciplinaire Hulahopp.

Pour la deuxième partie de cet atelier mouvement, la physiothérapeute Luka Krist a préparé un circuit avec des exercices pour chaque poste. Un matelas qui repose sur des balles, un banc accroché à un espalier et quelques autres installa-tions attendent déjà les enfants et les artistes. Et à peine Luka a-t-elle eu le temps de dire : « Nous allons le faire par groupe de deux », qu’Alex entraîne Lilu par la main. Quelques secondes plus tard, ils se livrent, tous les deux, à une course en parallèle en « pédalo », un accessoire sur roues qui fait travailler l’équilibre et la coordination. Une fois toutes les épreuves terminées, tout le monde se réunit une dernière fois avant de prendre congé. À cet instant, Alex lève les yeux vers Lilu et demande plein d’espoir : « Lilu, tu seras là aussi mercredi prochain ? Tu es la meilleure ! »

Course en pédalo: le jeune Alex et Lilu travaillent leur équilibre dans la joie et la bonne humeur.
Course en pédalo: le jeune Alex et Lilu travaillent leur équilibre dans la joie et la bonne humeur.

Texte: Patrizia Brosi /Photos: Jakob Ineichen

*Prénom d’emprunt.

Passage au bulletin de versement QR

Article suivant