31 mai 2022

Offrir des rires, de son vivant et après

Docteure Tiramisù fait briller les yeux des enfants.

De plus en plus de personnes se tournent vers la Fondation Théodora afin d’offrir, au-delà de leur vie, de la joie et des rires aux enfants hospitalisés ou en institutions spécialisées. C’est le cas de Philippe Zeh et de Francine Wirz qui ont choisi d’inclure la Fondation dans leur testament. Dans cet interview, ils nous font part des réflexions et motivations qui les ont menés à cette décision. Nous avons également donné la parole à André Poulie, fondateur de Théodora, pour savoir en quoi ce type de soutien est si précieux.

Francine et Philippe, vous avez choisi d’inclure la Fondation Théodora dans votre testament. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

FW: Étant célibataire et sans enfant, je me suis demandé qui hériterait plus tard de mes biens et de mes économies. C’est ainsi que l’idée de soutenir une organisation d’utilité publique a mûri en moi.

PZ: Lorsque ma mère est décédée prématurément, j’ai commencé à penser à mon propre héritage. Je souhaitais l’utiliser pour le bien commun et faire ainsi quelque chose d’utile. Pour cela, il était important pour moi de soutenir une fondation qui me convainc le plus personnellement. Et c’est clairement la Fondation Théodora.

Francine, comment vous sentez-vous maintenant après cette décision ?

Je me sens soulagée d ‘avoir aujourd’hui déjà réglé ma succession selon mes souhaits. Je suis une personne active et je mène ma vie de manière autonome. Cette liberté de décision ne s’arrête pas à mon existence. Grâce à mon testament, je façonne également l’avenir. En même temps, je suis entrée dans la famille Théodora en devenant bénévole. Cela m’a confortée davantage dans ma certitude d’avoir pris la bonne décision.

Francine Wirz, testatrice.
« Je suis une personne active et je mène ma vie de manière autonome. Cette liberté de décision ne s’arrête pas à mon existence. Grâce à mon testament, je façonne également l’avenir. » Francine Wirz, testatrice.

Philippe, pourquoi la Fondation Théodora vous a-t-elle le plus convaincu ?

Dès le début, j’ai ressenti une certaine cordialité, et ce depuis mes premières prises de contact jusqu’à ma rencontre avec les personnes de la Fondation. J’ai remarqué que la Fondation Théodora est passionnée par sa mission. De plus, j’ai été conseillé de manière formidable et mes questions ont reçu des réponses claires. Cela a grandement influencé ma décision.

Philippe Zeh, testateur.
« Il était important pour moi de soutenir une fondation qui me convainc le plus personnel-lement. Et c’est clairement la Fondation Théodora. » Philippe Zeh, testateur.

André Poulie, vous avez créé la Fondation Théodora avec votre frère Jan il y a 29 ans, en mémoire de votre mère Théodora. Quel genre de personne était Théodora ?

AP: Théodora était si spontanée et joyeuse que son visage s’illuminait toujours lorsqu’elle rencontrait une personne. Elle avait l’art de mettre tout le monde à l’aise. Son énergie positive et sa chaleur humaine ne l’ont jamais quittée, même lors de son cancer. C’est elle qui nous remontait le moral. Elle est partie bien trop tôt, mais nous a laissé en héritage sa joie de vivre.

Théodora et André Poulie.
André Poulie, alors âgé de 11 ans au moment de son hospitalisation, et sa maman Théodora.

Pourquoi un legs en faveur de la Fondation Théodora est-il telle-ment important ?

Les legs en faveur de la Fondation Théodora sont très précieux. Des personnes comme Francine et Philippe offriront ainsi des moments de joie aux enfants, bien au-delà de leur vie. Ils nous permettront de remplir durablement notre mission.

André Poulie, fondateur.
« Les legs en faveur de la Fondation Théodora nous permettent de remplir durablement notre mission. » André Poulie, fondateur.

En quoi les visites des docteurs Rêves sont-elles si précieuses ?

Parce que le rire aide. Qu’il s’agisse d’enfants hospitalisés ou en situation de handicap, chaque visite des artistes de Théodora est comme une bouffée d’air frais qui distrait les enfants et leur permet de se ressourcer et de retrouver leur monde imaginaire si familier.

Le thème de la planification successorale vous intéresse? De plus amples informations sont disponibles sur notre page dédiées aux legs.

Le Paléo des petits

Article suivant